.: Le CA :.

.: Présentation du CA :.

De gauche à droite : 
Johanna Baës, Emmanuelle Chobeau, Stéphanie Guay, Marlène David, Vanessa Buisson-Gentilhomme
De gauche à droite : Johanna Baës, Emmanuelle Chobeau, Stéphanie Guay, Marlène David, Vanessa Buisson-Gentilhomme

Âgée de 27 ans, Vanessa Buisson-Gentilhomme est finissante au baccalauréat en kinésiologie à l’Université de Montréal et nageuse depuis l’âge de 10 ans.

Vanessa est une jeune femme persévérante, débordante d’énergie, mais surtout passionnée qui cherche continuellement à relever de nouveaux défis. Passionnée par l’activité physique et grande voyageuse en devenir Vanessa tente constamment de combler sa soif d’aventure au travers la création de nouveaux projets.

Grâce à ses expériences comme athlète et ses connaissances en kinésiologie Vanessa souhaite au travers son poste de présidente, faire avancer le club en créant de nouveaux projets plus stimulants les uns que les autres, faire la promotion des saines habitudes de vie et mettre de l’avant une de ses plus grandes valeurs soit

« Le plaisir » !!

« Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne, alors qu’il réside dans la façon de la gravir » – Confucius

Emmanuelle a commencé la nage synchronisée en France en 1984 à Châlons-en-Champagne et a participé deux fois aux Championnats de France Sénior en équipes, en 1991 et en 1992, la première fois pour le club chalonnais NEC et la seconde fois, pour le club rémois, RN89.

Il a fallu attendre 25 ans pour qu’Emmanuelle se rejette à l’eau dans un club de maîtres, SMM, et elle nage maintenant dans l’équipe bleue en équipe et en duo avec sa duet, Sophie Terrien.

Maman de deux enfants, Jules et Jeanne, elle passe aussi beaucoup de temps au bord des bassins pour accompagner sa fille qui nage en U10 pour le club Montréal Synchro.

Sa passion pour les chiffres l’ont poussé naturellement vers le poste de trésorière.

Marlène a commencé la synchro à l’âge de 8 ans à Synchro Laval. Après une enfance et adolescence marquées par les compétitions et les entraînements hebdomadaire, elle a arrêté de nager vers 16 ans, croyant prendre une retraite définitive. Après s’être lancée dans plusieurs autres sports, force fut de constater qu’elle ne pouvait se passer de synchro.

C’est à 21 ans qu’elle participa au lancement des nouveaux cours de nage synchronisée offerts par le CEPSUM et replongea ainsi dans le monde de la synchro, pour ne plus en ressortir cette fois!

Marlène a toujours adoré l’aspect artistique et dépassement de soi de ce sport, qu’elle n’a jamais pu  retrouver avec la même intensité dans d’autres disciplines. Elle adore aussi l’entraînement en niveau maître, qui est très inclusif et axé sur le plaisir.

Elle fait partie des pionnières du club Synchro Maîtres Montréal et est très attachée au club qui est à ses yeux une grande famille dans laquelle chacun participe au développement et au dépassement de ses capacités

Stéphanie a commencé la nage synchronisée à 15 ans, à la piscine d’été de son quartier. Elle est instantanément tombée amoureuse de ce sport, autant pour son intensité au niveau cardio et musculaire que pour son côté artistique et musical. À la fin de l’été, elle rejoint le club Beaconsfield Synchro, pour qui elle remporta la médaille d’or provinciale en solo et en figures.

En raison de contraintes d’école et de voyages, elle dû malheureusement quitter le club après seulement un an, mettant fin à sa carrière de nageuse synchronisée.

Quelques années plus tard, alors qu’elle commençait l’université, elle découvrit le club Synchro Maîtres Montréal, où sa passion pour la synchro reprit feu. Elle fait partie du club depuis maintenant 4 ans, où elle nage en équipe et en duo.

Elle est également étudiante en médecine dentaire à l’Université McGill et fait partie du conseil d’administration depuis juin 2016.

À la recherche d’un sport entre la danse et la nage, Johanna a fait le saut à 9 ans et a rejoint le club de sa ville natale en France, Massy. Elle a obtenue ses 5 marsouins en 4 ans, fière de finalement pouvoir faire le grand écart après tant d’entraînements et de souffrance ! Un déchirement de l’abducteur combiné à la pression des coachs lui font finalement quitter ce sport, qui était devenu plus une source de stress que de plaisir.

10 ans plus tard, l’appel est plus fort que les mauvais souvenirs et elle rejoint SMM en septembre 2016. Depuis novembre 2017 elle s’investit dans la gestion du club en mettant à profit ses connaissances et contacts en économie sociale, autogestion, pratiques collaboratives et web.

.: Comment le CA est-il élu ? :.

Les membres du Conseil d’Administration sont élus lors de l’assemblée générale qui a lieu à chaque début de saison, en septembre.

L’élection des administrateurs se fait par scrutin secret.

Un membre non présent, à l’assemblée annuelle ou extraordinaire, peut poser candidature à titre d’administrateur en autant qu’il soumette à l’assemblée, par le biais d’une tierce personne, un bulletin de mise en candidature. Pour que le bulletin soit valable, le membre absent posant candidature doit signer le bulletin et y indiquer sa volonté d’être mis en candidature et de siéger au conseil d’administration en tant qu’administrateur, s’il est élu.

.: Rôle du CA :.

Le Conseil administre les affaires du Club et en exerce tous les pouvoirs. L’administrateur doit, dans l’exercice de ses fonctions, respecter les obligations que la loi, les lettres patentes et les règlements lui imposent et agir dans les limites des pouvoirs qui lui sont conférés. Il doit agir avec prudence, diligence, soin, honnêteté et loyauté, et ce, dans le meilleur intérêt du Club. De plus, il doit éviter de se placer dans une situation de conflits entre son intérêt personnel et celui du Club.

.: Organigramme du club :.